Mais à quoi ressemble la vie d’un voyageur à l’arrêt? Depuis mon arrivée à Izmir, je ne fais pas grand chose. Hormis lorsque nous avons de la visite, sinon c’est réellement la glandouille. Et un peu trop. Au début, c’est histoire de profiter d’un bon lit douillet qui ne disparaît pas dans la nuit (mon matelas est poreux). Pouvoir s’étaler à loisir sur la canapé en face d’une télé grand écran (mon ordi fait 10″) même si comme de partout il n’y a jamais rien à regarder. Mon sport favoris? zapper pour voir toutes les chaines au cas ou. Jusqu’à présent il y avait France 5 monde dans les autres pays, mais après m’être rendue compte que ça faisait bien 3 ou 4 fois que je faisait le tour des 300 chaines absolument rien de français… et en même temps beaucoup de programme copié/collé de chez nous avec seulement le langage qui change. Ce “repos” bien mérité à se limiter à quelques sorties par semaine et passer son temps dans la maison (même si elle à 3 étages et plein de pièces) commençait à m’ennuyer. Mettre le site internet à jour ne prend ps tant de temps que ça mais la motivation est dure à trouver. Moins on en fait, moins on a envie d’en faire. Pour moi qui avait l’habitude de marcher, écrire mon journal et autres truc dans la même journée en souhaitant avoir des journées de 48h, finalement avec uniquement ça à faire je ne le fait pas beaucoup plus. J’avais déjà entendu pour les voyageurs qui rentre au bercail qu’il fallait à tout prix prévoir la suite et ne pas rester sans rien faire sinon la dépression les guettent… Je ne pensais pas que c’était aussi valable en voyage. Tout est nouveau autour, et différent de chez nous mais le fait d’avoir une maison pour nous et d’être seuls dedans pendant la journée (coloc et frangins reviennent le soir) ça reviens à être au bercail pour moi. Du cou, les journées sont longues et les grignotages plus que fréquents! comment résister à tout ce que la mère de Gunes nous apporte? les spécialités et quand je pense enfin en venir à bout et pouvoir entamer une cure de légumes, elle arrive pour remplir le frigo. Je ne sais pas comment font les mamans pour toujours avoir ce genre de radar afin d’être sur qu’on manque de rien. Pour ne rien arranger, cette semaine est Bayram (fête musulmane) dons on repars avec les pâtisseries et autre mais en double! Bref après tout une période en mode larve ou ma plus grande occupation était de dessiner sur les murs, j’ai fini par émerger suite à une remarque de Tolga (le coloc). Et pour pouvoir ré enfiler mon pantalon de rando, c’est partit pour se bouger! une heure de course tout les matins (plutôt midi il faut pas trop en demander) me permet de me réveiller, remettre le moral et la santé au top niveau. Après presque 2 mois de glandouille mes muscles crient au scandale mais ça fait un bien fou!

Pour toutes les mamans qui me lisent, mais comment fonctionne donc cet etrange radar?